px

Les personnes agées

Quelle utilité un traitement avec des techniques thérapeutiques crâniosacrées peut-il avoir à 50, 60, 70, ou 80 ans et plus ?

La section Questions Fréquentes se termine par les deux dernières questions et réponses:

Q. Un traitement avec des techniques thérapeutiques crânio-sacré  peut-il venir en aide aux personnes plus âgées, plus rigides et plus vulnérables ou qui perdent leurs souvenirs ?

R. La réponse est un « Oui » confiant et convaicu. Des personnes qui ont bien passé les 80 se voient aidés régulièrement. Ces personnes sont plus agiles et plus mobiles après les traitements. Ils sont plus énergiques et améliorent leur mémoire et leurs facultés mentales. Les traitements aident également contre la rétention d’eau et améliorent la résistance naturelle aux rhumes, grippe, etc…

Q. Comment les personnes âgées peuvent elles tirer le maximum des techniques thérapeutiques crânio-sacrées ?

R. L’idéal serait qu’une personne plus âgé soit traitée tous les mois. Les membres de la famille peuvent apprendre des techniques simples pour leur donner un traitement court, au moins trois fois par semaine. Les personnes âgées peuvent aussi apprendre à se traiter les uns les autres.

Des convictions erronnées circulent que au fur et à mesure que nous veilissons, le moins d’attention il faut porter à la sécurité, le comfort physique ou le traumatisme émotionnel.

Les techniques CST sont efficaces pour réduire la douleur et donc aussi l’utilisation d’analgésiques. Elles améliorent la souplesse lors de limitations fonctionnelles et, dans une moindre mesure, aident à réduire le traitement des symptômes associés à des troubles neurologiques comme la maladie de Parkinson ou la démence. Quel que soit le problème au début, les personnes âgées ont constaté se sentir plus détendues, de mieux dormir et de mieux savoir gérer le stress.

Quatre modèles de base se montrent dans la pratique :

Trois ou quatre traitements hebdomadaires jusqu’à ce que le problème se résout ou jusqu’à ce qu’il y a une amélioration substantielle.

Deux à trois traitements par semaine pendant plusieurs semaines ou mois, avec ensuite des traitements espacer progressivement jusqu’à ce que l’objectif de réhabilitation préconisé soit atteint.

Les personnes traitées au paravant qui reviennent pour des examens périodiques ou lorsque des problèmes chroniques réapparaissent.

Les traitements d’entretien, semblables au massage ou kine , que ce soit hebdomadaire, bihebdomadaire ou mensuelle pour le bien-être.

Un traitement avec les techniques CST détend, apaise, soulage et a de l’effet dès le moindre des maux et douleurs. La douleur est de loin la principale raison pour les personnes agées d’opter pour un traitement avec les techniques CST. Et la douleur peut varier. Par exemple, la dégénérescence discale et autres problèmes de dos, les douleurs au cou et de l’épaule, la douleur à la hanche généralement avec des douleurs du genou ainsi que les maux de tête chroniques. Les causes de la douleur sont très diverses telles que l’arthrite, l’ostéoporose, le traumatisme (également de la chute), la douleur cancéreuse chronique et la douleur associée à l’hypertonie de la maladie de Parkinson. Les praticiens à travers le monde témoignent qu’il s’agit fréquemment de douleurs de longue durée pour lesquelles leurs clients ne peuvent plus trouver aucun soulagement suffisant avec des thérapies et des médicaments classiques. Beaucoup d’entre eux témoignent avoir tout essayé, y compris les nouveaux médicaments, la rééducation classique, les exercices en piscine et plusieurs types de massage. Parfois les personnes âgées optent pour le traitement avec les techniques CST parce qu’ils ne peuvent plus être des candidats appropriés pour une intervention chirurgicale, d’autres espèrent ainsi être en mesure d’éviter une intervention chirurgicale. Quelques-uns veulent se débarasser des effets secondaires de leur traitement ou leur médecin souhaite réduire leurs médicaments analgésiques.

Il est préférable de laisser quelques uns d’entre eux témoigner eux-mêmes, ainsi Louise nous raconte : “j’ai 70 ans et je suis toujours actif. Je nage une heure par jour, tous les jours de la semaine. Mon premier traitement avec les techniques CST a été pour une douleur intense dans la tête et du cou qui rayonnait vers le haut dans mon bras droit. La cause était la maladie dégénérative, l’arthrose, tant des vertèbres et que des disques intervertébrales. Mon bras et ma main ont été si faibles que pour brancher une prise, il me fallait me servir de mes deux mains. Les efforts déployés pour éviter la douleur me faisait vivre dans de positions non naturelles. Je ne pouvais plus m’imaginer être détendue. Pour mon médecin la seule option était la suppression chirurgicale de deux vertèbres. Je suis allé tout d’abord pour l’acupuncture, puisque cela m’avait déjà soulagé pour d’autres problèmes, mais probablement cela entrait en conflit mes médicaments, car je n’obtint aucun résultat. J’ai arrêté le médicament et j’ai pris rendez-vous pour une séance avec les techniques CST. Après mon premier traitement, je suis rentrée à la maison avec beaucoup de douleur, les 45 minutes en voiture combinée avec le sentiment que mon corps avait travaillé très dur, ce qui était inattendu étant donné le traitement si doux, parfois pas perceptible que j’avais subi. Une fois à la maison, je me suis reposée et me suis réveillée une heure plus tard après un sommeil profond. Je ne m’était plus sentie aussi détendue au cours des six mois précédent ! Aussi les séances d’acupuncture provoquaient plus de désagréments après un traitement, lorsque les toxines se libèraient.

Finalement, cela m’a donné quelque espoir. Pendant deux ans, j’ai eu des traitements réguliers avec des techniques thérapeutiques crânio-sacrées. Tout d’abord, chaque semaine, ensuite toutes les deux semaines jusqu’à une fois par mois. Très vite il y n’avait plus aucune gêne après les traitements mais toujours suivis d’un profond sommeil détendu. Je peux à nouveau lever mon bras droit. Si je reste cinq semaines sans traitement mon cou se raidit. J’utilise un oreiller cervical spécial tout les deux jours, pendant vingt minutes. Mon médicament contre l’asthme (comme prematurée j’ai eu les poumons faibles!) est réduit de moitié et l’atomiseur, je l’utilise une seule fois tous les quatre, cinq mois. Je vieilli de jour en jour, mais peut encore profiter chaque jour de mes promenades, le matin et le soir.”

Ou comme ce témoignage-ci: “Mon premier rendez-vous, sur les conseils d’un ami, a été en mai 2006. Depuis que j’étais tombé à l’automne 2003 j’ai souffert de maux aigues et chroniques du dos et très vite il s’est avéré que je ne pouvais pas m’asseoir, me coucher quand je me suis présenté à ce premier rendez-vous. C’était un énorme soulagement de sentir comment la douleur s’adoucissait littéralement, encore plus que lors d’un massage. En outre, la douleur ne revenait plus en force et réduit après chaque session. Un jour le thérapeute a mis ses mains sous ma tête pendant le traitement, et m’a semblé mieux voir. J’appercevais pour la première fois la belle plante qui se trouvait dans son cabinet. Ma vue était plus large, je remarquais plus de détail. La nuit je ne me réveille plus des maux de dos et quand je me réveille, je peux me retourner ou me lever pour aller aux toilettes et pour boire. Au cours des trois dernières années, les traitements avec les techniques CST ont redonné à une grande partie de mon corps le confort nécessaire pour profiter pleinement de la vie.”

Print Friendly, PDF & Email
H&H Color Lab