px

Les nouveaux-nés et les nourrissons

Q. À partir de quel moment un nouveau-né peut-il être traité par les techniques thérapeutiques craniosacrées?

R. Selon l’habileté du praticien des techniques thérapeutiques crâniosacrées, le premier traitement peut avoir lieu dans les premières minutes après l’accouchement. Plus jeune le nouveau-né, plus expériencé doit être le thérapeute. L’activité crânio-sacrée est extrêmement subtile au moment de la naissance, mais il devient de plus en plus évident pendant les heures vécus en dehors de l’utérus. Pour savoir ce que est possible, le thérapeute doit clairement pouvoir distinguer le rythme crâniosacré du nouveau-né. Un praticien chevronné peut traiter l’enfant pendant la première heure après l’accouchement, un autre praticien avec moins d’expérience et avec une perception moins développée attend suivant son expérience et sa dextérité un jour, une semaine, un mois ou un an si nécessaire.

Q. Pourquoi permettrais-je à mon nouveau-né d’être traité?

R. Les techniques thérapeutiques crâniosacrées peuvent résoudre des problèmes dans le système crâniosacré sur le champ et permanent. Ces problèmes, une fois corrigés, vont éviter des difficultés comme les coliques intestinales, la respiration difficile, l’hyperactivité, la dyslexie, l’attaque d’apoplexie, la faiblesse musculaire et les allergies. Bien qu’il n’y ait pas encore de preuves suffisantes, les techniques thérapeutiques crâniosacrées s’avérent avoir un impact variable dans beaucoup de cas de paralysie cérébrale, de scoliose et de problèmes dentaires qui plus tard sont référés en orthodontie. Enfin, il est démontré que la santé générale de l’enfant s’améliore.

Print Friendly, PDF & Email
H&H Color Lab