px

La conception, la grossesse et la naissance

Compte tenu de la nature non contraignante des techniques thérapeutiques crâniosacrées, il n’y a aucun effet secondaire négatif. Ils facilitent le processus de reproduction dès la première pensée à devenir un parent et ensuite pendant tout le trajet jusqu’à l’accouchement réussi d’une nouvelle vie.

Tous les changements incroyables qui se déroulent dans l’anatomie de la future mère prouvent comment magnifiquement conçu est son corps. Si bien préparée à concevoir un bébé. Si apte à guider la future maman d’une façon tout à fait naturelle pendant la grossesse.

C’est un merveilleux exemple de l’intelligence du corps. Une preuve indéniable, universelle que nous ferions bien d’en respecter les indications. C’est la raison pour laquelle les techniques CST fonctionnent si bien. Quand le corps humain souhaite se corriger de lui-même (guérir) et que la mère et le bébé (le foetus) savent ce qui va être entrepris, les techniques CST apportent le confort déjà avant la conception. Le traitement est un guide de voyage pendant la grossesse, pendant le travail et l’accouchement. Il assure à la mère et à l’enfant la force nécessaire. De plus, le père et le reste de la famille du nouveau-né en bénéficient également.

Selon que la grossesse progresse les techniques CST utilisées vont traiter la mère et l’enfant comme deux individus bien distincts. Bien sûr, ils fonctionnent ensemble, mais ils sont deux personnes depuis le début. Les résultats ont démontré que tout le processus est ainsi facilité.

Les techniques invasives peuvent être évité par l’utilisation appropriée des techniques CST. Les techniques CST sont donc un complément bienvenu des traitements traditionnels, nécessaires. Ils aident à récupérer plus rapidement et plus facilement d’interventions invasives nécessaires. Croyez-moi, toute la famille préfère se rappeler d’une naissance comme une d’expérience fantastique et le travail de l’accouchement, pour la maman, comme un travail d’amour.

“Une mère n’accouche pas seule ; c’est une interaction entre deux êtres humains. » Dr Harlan Ellis

zwanger

Les avantages des techniques CST

Les techniques thérapeutiques craniosacrées rendent au corps la force nécessaire afin d’être mieux en mesure de prendre soin de soi. Les maux, les douleurs et les dysfonctions sont atténués, y compris :

les maux chroniques du cou, du dos et des articulations

le mal de tête et la migraine

les nausées matinales

les problèmes liés au stress et à la tension

la fatigue

les difficultés émotionnelles

les obstacles et les défis autour de la conception

Tant d’autres situations qui ont un rapport avec la grossesse et qui influencent tant la mère que l’enfant selon que la grossesse évolue.

Que ressenir?

Un traitement CST se passe de préférence dans un endroit calme, où la future mère peut installer confortablement sur une table de massage. Une toute nouvelle maman va préférer s’asseoir ou se coucher sur une table avec son bébé.

Par la légèreté de toucher – à peu près le poids d’une pièce de vingt eurocents – le thérapeute écoute le rythme du fluide qui circule dans l’ensemble du système central nerveux tant de la future mère que du bébé afin de détecter toute irrégularité.

L’approche délicate est utilisé pour détecter et détendre n’importe quelle tension qui gène la future maman ou la jeune maman et/ou le bébé.

La durée du traitement varie de 15 minutes à plus d’une heure. Il est déterminé par la mère ou le bébé. Ils déterminent ce qui est nécessaire et quand c’est est suffisant. Le résultat étant que le système nerveux central se libère des restrictions et que le un corps se retrouve en état de santé et de performance le plus haut.

Combien de traitements faut-il?

Les mères et les bébés réagissent, au delà des attentes, favorablement aux techniques CST. Leur système nerveux central est très réceptif à cette thérapie douce et en particulier les bébés, compte tenus de leur vulnérabilité.

Un seul traitement déjà peut amener de précieux avantages à la future mère et son bébé . Les sessions supplémentaires vont étendre et renforcer ces résultats. Comme thérapeute, je développe un plan de traitement avec la future mère qui répond à ses besoins et aux besoins et de son enfant.

Les études cliniques

Au cours des années, les expériences dans l’application des techniques CST pendant la grossesse et lors de l’accouchement ont permi de noter les résultats cliniques suivants:

les techniques CST permettent, sous la surveillance d’un gynécologue ou d’une sage-femme compétente et habilitée lgalement, de remplacer lOcytocine, la Pitocine, le Syntocinon ou leur équivalent  tant pour engager que pour intensifier le travail.

lors d’un progrès régulier dans la phase active du premier travail (ouverture 4-10 cm) – 1,0 cm / heure – aucune preuve n’a été trouvée d’un travail plus long chez les mères sous traitement CST.

les nourrissons dont la mère a subi une péridurale, n’en ont, après un traitement avec les techniques de la CST, subi aucun effet négatif.

bien que donner naissance à un bébé plus rapidement est considéré « plus efficace » et même si la deuxième étape (extrusion) est plus court lorsque les techniques CST sont utilisées, la vitesse n’est pas une fin en soi. Optimiser le temps nécessaire EST l’objectif.

aucun bébé, de mères traitées avec les thechniques thérapeutiques craniosacrées, a eu besoin, à la naissance ou peu après, de réanimation.

quelques remarques habituelles de mères après les premières semaines: « bébé sage, alerte, pas pointilleux, paisible, tranquille, calme. »

les mères confirment qu’elles se rétablissent plus rapidement et que l’adaptation à la maternité, est moins difficile, comparée à leurs autres enfants.

l’allaitement est plus facile et les parents témoignent de profiter davantage de leurs enfants.

le traitement d’une jeune mère avec les techniques thérapeutiques craniosacrées pendant et après le premier accouchement lui sert de soutien même lors des accouchements suivants.

l’implication des futurs pères et des futurs frères et sœurs dans le traitement CST renforce les liens familiaux.

“La sagesse intérieure d’un foetus et du nourrisson est aussi intelligente que celui d’un adulte. Il sait ce que l’organisme a besoin pour corriger les obstacles et les dysfonctionnements. Il connait sait aussi le pourquoi ces dysfonctionnements. En revanche, elle a une voix plus douce que la sagesse intérieure d’un adulte. Pour cette raison, le thérapeute CST apprend à écouter apprendre plus attentivement. Lorsque cette connexion est établie, vous obtenez toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin. »

John E. Upledger, D.O., O.M.M.

Print Friendly, PDF & Email
H&H Color Lab